Sensation de gorge serrée et d’étranglement quand je cours ?

La boule dans la gorge également connue sous le nom de bolus ou de globe hystérique est un malaise relativement fréquent.

La sensation est provoquée par différents facteurs.

Ils peuvent être physiques, psychiques, émotionnels ou pathologiques.

Sensation de gorge serrée et d’étranglement quand je cours

Dans tous les cas, ce sont des symptômes qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Les causes de la gêne

Les causes de la sensation globulaire ne sont pas exactement connues.

Cependant, les médecins soupçonnent plusieurs facteurs d’en être à l’origine.

Selon certains spécialistes, elle peut être provoquée par une augmentation de la tension musculaire de la gorge.

Pour cela, elle est attribuée à un reflux gastrique.

Cette sensation survient généralement lorsque la personne subit une vive émotion, bien qu’aucun lien ne lie la boule à l’émotion.

Il s’agit du facteur émotionnel.

Elle peut être aussi provoquée par une amplification du volume des amygdales suivie de douleur.

C’est le cas par exemple de l’angine.

La présence de la boule peut s’expliquer par une inflammation de la gorge ou un cancer.

Ce sont ici les facteurs pathologiques.

Avoir plus d’infos sur topsante.com vous permettra de mieux appréhender cette situation.

Comme facteur physique, il peut s’agir de la présence d’un corps étranger dans la gorge, une malformation ou un tabagisme excessif.

Les facteurs psychiques ou psychosomatiques sont liés au stress ou au manque de sommeil.

Le bolus n’est pas dangereux et n’entraîne souvent pas de complications.

Cependant, il peut cacher certains troubles plus graves de l’œsophage.

Les symptômes du mal

Les principaux symptômes sont la difficulté à déglutir ainsi que la sensation d’étouffement ou d’étranglement.

La gorge est irritée, la voix est altérée et le sujet éprouve le besoin de tousser.

Pendant la course, le coureur est gêné par la boule qui l’empêche de respirer et il a l’impression d’étouffer.

La boule est parfois accompagnée de maux de gorge et d’une gêne intense pendant la respiration.

Les manifestations de fièvres, de toux irritées et de difficultés d’expectoration peuvent être des signes avant-coureurs d’une maladie plus grave (cancer de l’œsophage par exemple).

Les troubles suivants peuvent être aussi constatés en cas de complication :

  • amaigrissement,
  • grosseur dans le cou parfois palpable ou visible,
  • troubles de déglutition,
  • régurgitation,
  • douleur cervicale ou thoracique.

Par ailleurs, l’extrême maigreur au-delà de 50 ans, la faiblesse corporelle et l’exacerbation progressive des symptômes constituent des motifs d’inquiétude.

Le traitement médical

Le traitement est fonction des facteurs déclenchants.

S’il s’agit de facteur émotionnel, il suffit que l’intéressé se relaxe pour que la sensation disparaisse.

Il peut aussi prendre un verre d’eau pour se détendre.

Si les origines sont psychiques, une psychothérapie peut s’avérer indispensable.

La consommation d’antidépresseurs peut aussi être utile.

Dans le cas des origines physiques, il va falloir enrayer la cause : soustraire le corps étranger par exemple.

Vous pouvez humidifier votre intérieur pour réduire la sensation.

Le médecin peut décider de retirer les amygdales en cas de malformation.

Les gênes d’origines pathologiques demandent une prise en charge médicale.

Elles peuvent être d’origine virale ou bactérienne.

L’usage d’antiseptiques tels que les pastilles et les sprays peuvent aider à soulager le malaise.

S’il s’agit d’une allergie, il suffit parfois de s’éloigner des allergènes responsables pour se sentir dégagé.

Le traitement naturel

Le bolus peut être soigné à l’aide de solutions naturelles telles que les gargarismes ou les bains de bouche.

Une infusion de camomille séchée en gargarisme deux fois par jour peut soulager les douleurs dans la gorge.

Vous pouvez aussi mélanger le jus d’un citron avec une pincée de sel et une cuillère à café de miel.

Le tout doit être dilué avec un peu d’eau tiède à consommer régulièrement au cours de la journée.

En somme, la boule dans la gorge et la sensation d’étranglement sont des maux bénins qui peuvent être soignés facilement avec les traitements appropriés.

À l’aide de solutions naturelles, on peut également en venir à bout.

Cependant si les symptômes s’aggravent et perdurent, il peut s’agir d’une maladie grave qui nécessite un suivi médical.


Articles connexes :

Palpitation pendant un effort physique : quand s’inquiéter ?